Il faut du temps au fromage pour apparaître à point comme il faut du temps au pain pour lever. Voilà le moindre point commun entre pain et fromage. Car la rencontre se fait instinctivement entre ce support de matière et de goût et ces pâtes qui s’étalent ou se posent. Plus ou moins acide, plus ou moins de levain, plus ou moins complet, nature, garni, le monde du pain ouvre à celui du fromage de vastes horizons.  Varier les croûtes, les mies, les densités, les fermentations, les textures, s’applique aussi bien aux fromages qu’aux pains. Petits conseils pour arriver à faire les deux de concert. Un bon pain pour un bon fromage.