&

Ossau-Iraty

& Sirop de cerise

Le fromage : Ossau-iraty…

La croûte épaisse, jaune orangée protège une pâte homogène, lisse et ferme de couleur ivoire soutenue. La croûte exhale une odeur peu développée. En bouche, le grain est fin, la matière consistante, plutôt ferme et devenant vite onctueuse. La saveur est agréable avec son attaque fondante et ses arômes lactiques constituant, en finale, des notes plutôt minérales. Le fruité de ce fromage s’inscrit le long de la dégustation et se révèle par une présence continue, persistante qui se densifie en fin de bouche.

 

La boisson : sirop de cerise…

Cette boisson séduit par ses particularités qui la différencient d’autres sirops à base de fruits. L’expression aromatique de ce fruit exhale des notes suffisamment complexes et délicates ainsi que des salves de saveurs telles que de l’acidité, de l’âpreté, de l’onctuosité qui se diversifient en un fruité et grâce à une pointe aromatique de noyau de fruit… qui, en toute efficience, donnent une réplique intéressante à ce fromage.

Cette boisson sera servie ni trop fraîche ni trop tempérée. Pour ne pas « noyer » les arômes de ce sirop, ni le servir trop concentré, pour un volume de sirop nous ajouterons quatre volumes d’eau, ce qui semble être le bon dosage. Mais vous adapterez à votre goût. Un conseil : ne pas être au-dessous de 3 volumes d’eau ni au-dessus de 5.

 

L’alliance des textures et des saveurs

Cerise sur le gâteau… ou au coeur du fromage plutôt, car cette boisson et ce fromage instruisent une harmonie parfaite constituée de sensations tactiles très complémentaires, tout en finesse. Sans heurts. Avec délicatesse. La texture ferme et moelleuse de l’Ossau-Iraty se fond dans l’onctuosité du sirop grâce à sa subtile sucrosité interposée et aux notes fruitées, légèrement âcres et confites de la cerise font exploser de bonheur les arômes sauvages du fromage. C’est, somme toute, une union insolite mais parfaite. A proposer aux enfants pour leur éducation sensorielle.