&

Camembert de Normandie

& Beaujolais Fleurie jeune

Le fromage : Camembert de Normandie…

La croûte fleurie, finement rayée et blanche, pigmentée de points rouges est sans doute la référence la plus universelle dans le monde des fromages français. Ce fromage présente une pâte lisse, souple, aux notes lactiques et de beurre fondu. Son aspect va de crémeux à très crémeux, un peu relevé, pouvant donner une finale légèrement amère.

 

La boisson : Beaujolais Fleurie jeune…

Dans sa somptueuse robe violette avec des reflets rubis, ce vin dégage des odeurs intenses de fraise mûre, de framboise ainsi que des notes de cerise noire. Le Fleurie devient très souple après une attaque plutôt fraîche et nerveuse (belle acidité). Le fruité lui donne du punch et s’accorde avec une texture souple et, même, légèrement moelleuse en finale au cours de laquelle s’exacerbent les fruits rouges avec panache. Vin gouleyant, d’une tannicité sous-jacente mais élégante.

 

L’alliance des textures et des saveurs

Le camembert de Normandie a toujours suscité des difficultés à s’unir aux vins. En réalité, il n’y a pas de type de vin ni prédestiné ni pré-désigné pour s’allier à ce fromage. Il faut dénicher celui qui s’harmonisera au mieux. Ce vin présente les meilleures vertus pour un mariage heureux. Le côté friand et fruité du vin convient à cette texture, sa fraîcheur et son côté nerveux plaît à cette pâte crémeuse et un brin amère et les arômes des deux matières s’enthousiasment.